Aller au contenu principal
Menu

Gagner de l’argent en tant que femme dans le secteur de la sécurité

Eine junge Frau mit einem Schal um den Kopf schaut freundlich und selbstbewusst in die Kamera.
Mbombe est fière de gagner désormais son propre salaire.

Gagner de l’argent en tant que femme dans le secteur de la sécurité

Je m’appelle Mbombe et j’ai 27 ans. Avec plus de 100 autres jeunes personnes originaires du Sénégal, j'ai suivi une formation d'agente de sécurité au printemps 2022. Une nouvelle vie a commencé pour moi après cela, grâce à l'emploi que j'ai trouvé.

Longtemps à la recherche d'un emploi

Après avoir terminé mes études en Management International en 2019, j’ai longtemps cherché un emploi. Malgré ma bonne formation, je n'ai pas trouvé de poste adéquat. Je suis donc restée la plupart du temps à la maison pour faire des travaux ménagers. Mais je ne pouvais pas vivre de cela, je voulais gagner mon propre argent.

Une formation faite pour moi

Une de mes connaissances, qui travaillait à l'Agence Nationale sénégalaise pour la Promotion de l'Emploi des Jeunes (ANPEJ), m’a fait part des possibilités de formation particulières pour les jeunes. J'ai été dirigée vers le Centre sénégalo-allemand d'Information pour l'Emploi, la Migration et la Réintégration (CSAEM). Un conseiller m'a présenté la formation d'agente de sécurité. Cette formation est proposée par le CSAEM en collaboration avec des entreprises privées. J'ai tout de suite été enthousiasmée par l'idée et je me réjouis encore aujourd'hui d'avoir saisi cette opportunité. En effet, cela m'a permis d’enfin réaliser mon rêve et de trouver un emploi fixe.

Théorie et pratique en une seule formation

La formation comprenait des cours théoriques et des exercices pratiques. J'ai appris à fouiller les personnes et les véhicules pour trouver des objets dangereux, par exemple. J'ai également appris les bases de l'autodéfense au cas où un incident inattendu se produirait sur mon lieu de travail.

Eine junge Frau hält ein Blatt Papier hoch. Sie ist links und rechts von je zwei Menschen umgeben.
Une belle clôture de formation : Mbombe obtient son contrat de travail.

J’aime mon travail

Je suis fière d’exercer une profession qui est principalement effectuée par des hommes. Cela me motive beaucoup de savoir qu'en tant que femme, j'ai ma place ici. Le travail d'agente de sécurité me plaît parce que j'aime travailler au contact des gens. J'ai d'abord travaillé à l'entrée d'un port de conteneurs, où je devais fouiller les personnes et les véhicules. Sans les connaissances acquises au cours de la formation, je n'aurais jamais pu décrocher cet emploi auprès de l'entreprise de sécurité. Désormais, je suis passée du port à l’aéroport, où je travaille, toujours pour mon entreprise, dans la boutique duty-free.

Grâce à mes revenus, je suis maintenant en mesure de soutenir ma famille.
 

Version: 08/2022

Ce texte est écrit en langue simple. Cela nous permet de nous assurer que toutes les personnes intéressées peuvent bien le comprendre.

Des emplois grâce à la coopération avec le secteur privé

L'intégration professionnelle de Mbombe est un exemple de coopération réussie au Sénégal :

  • Jusqu'à présent, CSAEM a coopéré avec 14 entreprises privées. Ces entreprises sont impliquées dans différents secteurs : commerce, logistique, agriculture, sécurité, maintenance et transport. Les formations ont permis de créer plus de 100 emplois permanents en 2021. Et 154 jeunes ont également été formés au cours des six premiers mois de 2022. D'autres coopérations sont envisageables.
     
  • Les formations sont soutenues par le ministère fédéral allemand du Développement (BMZ). Elles s'adressent à la population locale, aux personnes déplacées à l'intérieur du pays ainsi qu'aux migrants et migrantes de retour des pays tiers.
     
  • L'Agence Nationale pour la Promotion de l'Emploi des Jeunes (ANPEJ) travaille en étroite collaboration avec le CSAEM.
     
  • Le gouvernement sénégalais a lancé en 2021 un programme d'urgence pour la création de nouveaux emplois. Ce programme s'appelle « Xëyu ndaw ñi » (en français : emploi pour les jeunes).
Je suis fière de travailler en tant qu’agente de sécurité dans une profession qui est principalement exercée par des hommes.
Mbombe

Plus d'articles de blog