Aller au contenu principal
Menu

L’objectif est le suivant : avoir l’esprit d’entreprise

Mehrere Frauen und Männer sitzen um einen Tisch herum und besprechen sich.
Les participants et participantes de la formation en plein travail de groupe.

L’objectif est le suivant : avoir l’esprit d’entreprise

C’est avec fierté que les 13 Gambiennes et Gambiens reçoivent leurs certificats : ils et elles ont beaucoup appris pendant la formation d’une semaine sur les bases de l’économie et des finances. Dans la petite pièce et ses nombreuses tables, posters et documents de travail, l’ambiance est positive. Grâce à leurs nouveaux acquis, les participants et participantes, dont une partie est revenue d’Allemagne, débutent la planification de leur autonomie avec motivation.

La formation à Bakau, dans la commune de Kanifing, a été organisée par la Deutsche Sparkassenstiftung für internationale Kooperation en coopération avec la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH dans le cadre d’un projet pour l’inclusion économique des personnes rapatriées ainsi que les migrantes et migrants potentiels en Gambie et au Ghana. Les participantes et participants ont appris à planifier, créer et gérer leur propre entreprise. Cela a été l’occasion de parler des difficultés, mais aussi des opportunités des très petites entreprises, et d’aborder des concepts comme la comptabilité, les connaissances sur la clientèle, la gestion de la concurrence et les relations avec les instituts financiers. Quatre personnes ayant participé racontent leurs expériences.

Mehrere Frauen und Männer sitzen um einen Tisch herum und besprechen sich.
Les participants et participantes de la formation en plein travail de groupe.

Sainey K. : « Avant, il me manquait des compétences en management »
Sainey K. a participé à la formation pour apprendre des compétences de base en économie. « Je possède déjà un atelier de couture et un autre magasin. J’aimerais y ouvrir un atelier et vendre des accessoires automobiles. Je suis donc déjà créateur, mais il me marquait le capital et des compétences en management. C’est pourquoi les choses avancent lentement. » Désormais, S. Krubally se réjouit de ses nouvelles connaissances. Il est certain de pouvoir gérer ses magasins avec succès à l’avenir.

Jully B. : « Les nouvelles compétences vont m’être utiles »
Jully B. est arrivée à la formation avec de nombreuses connaissances préalables : elle s’était déjà penchée sur les questions du service clientèle et de la gestion de la chaîne d’approvisionnement. Suite à la formation, elle souhaite réussir la gestion d’un magasin rentable dans le secteur de l’habillement et des accessoires. Pour cela, au cours de la formation, elle a entre autres appris les bases de la gestion d’entreprise. « Je me réjouis de l’avenir et je suis certaine que la création de mon entreprise va marcher », déclare-t-elle. « Les compétences que j’ai acquises dans cette formation me seront utiles toute ma vie. »

Mehrere Frauen und Männer sitzen in Gruppen an Tischen im Schulungsraum.
Les participants à la formation travaillent en groupe dans la salle de formation.

Bubacarr D. : « La formation a changé ma vie de manière positive »
Bubacarr D., rapatrié, a utilisé la formation pour en apprendre plus sur les opérations commerciales, l’acquisition de matières premières et la gestion financière. Son plan, qui est aussi son rêve depuis longtemps : ouvrir un restaurant proposant de la cuisine européenne et africaine. À l’étranger, il a fait le plein d’expériences pratiques dans la gastronomie en tant que serveur pendant des années. Grâce aux connaissances théoriques acquises pendant la formation, B. Danso peut désormais prendre des décisions commerciales importantes et mieux s’armer pour la suite. Il conclut donc : « La formation a changé ma vie de manière positive. »

Mustapha S. : « Je suis désormais préparé au monde des affaires »
Mustapha S., rapatrié, s’intéressait surtout aux contenus de formation concernant la gestion d’entreprise, en particulier la gestion financière. « Je savais qu’il me fallait une formation pour m’approprier des connaissances de base. C’est le seul moyen de mettre mon idée en pratique. La formation m’a très bien préparé au monde des affaires », déclare-t-il. M. Saidy rêve d’ouvrir un magasin de matériaux de construction. Il prévoit de participer aussi aux futures formations pour étoffer ses compétences en gestion d’entreprise.

Edition : 09/2021

Les possibilités d’accompagnement et de soutien décrites ici sont proposées dans le cadre de «Perspectives dans le pays d’origine». En savoir plus >
Je me réjouis de l’avenir et je suis certaine que la création de mon entreprise va marcher.
Jully B.