Aller au contenu principal
Menu

«Mon travail m’offre la sécurité»

Eine Frau mit langen, blonden Haaren und dunklen Augen schaut in die Kamera.
Marina envisage de nouveau l’avenir avec optimisme.

«Mon travail m’offre la sécurité»

Je m’appelle Marina. Je suis mariée, j’ai 3 enfants et 4 petits-enfants. Mon mari et moi voulions bâtir un avenir pour notre famille en Allemagne. Mais, au bout de 3 ans, nous sommes rentrés en Serbie. Ici, avec un peu d’aide, j’ai pu fonder ma propre entreprise.

Avant notre séjour en Allemagne, nous vivions en Serbie sans aucune sécurité. Mon mari travaillait à la journée sur des chantiers de construction et je gagnais un peu d’argent en tant que saisonnière. Nous voulions repartir de zéro ailleurs. Nous sommes partis pour l’Allemagne. Mais nous n’y avions aucun avenir. Comme je voulais nous épargner une expulsion à nous et nos enfants, nous sommes retournés en Serbie de manière volontaire.

Eine Frau reinigt einen Teppich mit einem Staubsauger.
Marina fait le ménage chez des particuliers et dans des entreprises.

Propriétaire de son propre service de nettoyage

C’était bon d’être de nouveau chez soi – même si c’est petit. Mais nos soucis d’argent sont vite revenus. Un jour, quelqu’un de l’organisation « Help e.V. – Hilfe zur Selbsthilfe » a fait du porte-à-porte dans notre voisinage. Il a frappé chez nous, et chez d’autres familles rentrées au pays, pour savoir si des personnes étaient intéressées par la création d’entreprise. J’ai alors fait part de mon idée de créer un service de nettoyage.

Help e.V. m’a envoyée au Centre d’information allemand pour les migrations, les formations et les carrières (DIMAK) à Belgrade. J’ai pu y trouver tous les documents nécessaires. Quelques jours après, le DIMAK avait déjà demandé l’immatriculation de mon entreprise. L’équipe m’a également aidée à acheter les premiers appareils et produits de nettoyage.

Ce lien ouvre une vidéo YouTube. Veuillez observer la politique de confidentialité en vigueur sur YouTube.

Confirmer

Ainsi, j’ai pu commencer à travailler tout de suite. J’ai cherché des clients et rédigé des offres. J’ai finalement décroché un contrat pour le nettoyage d’un grand magasin de meubles. J’ai embauché une autre femme. Depuis, nous travaillons toutes les deux en équipe. Nous recevons des contrats aussi bien d’entreprises que de particuliers.

Je suis contente d’être ma propre cheffe désormais. Le travail m’apporte calme et sécurité. Je suis fière de payer des impôts sur le revenu et les cotisations sociales. Mon temps libre, c’est avec mes petits-enfants que je préfère le passer. En tant que famille, nous nous serrons les coudes.

Edition: 02/2021

Je suis contente d’être ma propre cheffe désormais.
Marina