Aller au contenu principal
Menu

Succès du salon de l'emploi et de la journée des carrières en Gambie

Eine Gruppe von Frauen und Männern steht vor einem Zelt an dem ein großes Schild mit der englischen Aufschrift: “Career Guidance Tent” übersetzt “Zelt für Berufsberatung” hängt.
Le salon de l’emploi propose de l’orientation professionnelle.

Succès du salon de l'emploi et de la journée des carrières en Gambie

Lorsqu’on recherche un emploi ou une formation, le premier cap à franchir est d’établir un contact avec des entreprises. Pour cela, il faut trouver une opportunité. Et c'est là qu’un salon de l'emploi s'avère idéal. Le Centre germano-gambien pour l’Emploi, la Migration et la Réintégration (GGAC) a organisé en coopération avec le ministère du Commerce, de l’Industrie, de l’Intégration régionale et de l’Emploi (MOTIE) et d’autres partenaires, un salon de l’emploi de deux jours sur le campus du Gambia College à Brikama.

Le salon sur la côte ouest du pays africain était ouvert aux étudiant·e·s ainsi qu’à toute personne intéressée et à la recherche d’un emploi. Cela leur a permis de rencontrer des employeurs de ministères et d’autorités, mais aussi d’entreprises privées et d'établissements d'enseignement supérieur.

Unter Bäumen stehen Frauen und Männer auf einem weitläufigen Gelände Schlange.
Une forte affluence sur le campus du Gambia College à Brikama.

Des conseils pour les candidatures et la formation

En même temps que le salon de l’emploi, une journée des carrières a été organisée pour les jeunes femmes et hommes qui quitteront bientôt l’école. Des conseillères et conseillers de différents centres de formation et établissements d’étude étaient disponibles sur place pour des entretiens. Ils et elles ont répondu aux questions sur les débuts de carrière, donné des astuces pour les documents de candidature et expliqué les possibilités de formation.
 

Nouer des contacts et échanger

Dans son discours d’accueil, le coordinateur national et directeur du GGAC, Kawsu Sillah a attiré l’attention sur le fait que le salon de l’emploi était un bon moyen d’obtenir un accès à des informations pertinentes, actuelles et précises sur la situation du marché du travail. « Le salon de l’emploi réunit les personnes qui cherchent du travail et celles qui en proposent. De plus, les personnes en recherche d’emploi peuvent échanger entre elles. Peut-être les personnes qui viennent d’être diplômées et celles cherchant un travail trouveront même l’inspiration pour fonder leur propre entreprise. Ainsi, elles pourront améliorer leur niveau de vie et créer des possibilités de travail pour d’autres en étant à leur compte. »

Ein Mann hat ein Mikrofon in der Hand und spricht.
Fabba Jammeh du ministère du Commerce, de l’Industrie, de l’Intégration régionale et de l’Emploi souhaite lutter contre le chômage des jeunes en Gambie.

Le taux de chômage parmi les jeunes de Gambie représente le plus grand défi, a souligné Fabba Jammeh, directeur pour l’emploi au MOTIE. Il a expliqué que le taux était de 41,5 pour cent chez les jeunes et 35,2 pour cent chez les adultes. « Pour surmonter ce défi, le ministère est ravi d’organiser ce salon de l’emploi en coopération avec le GGAC. Grâce à ce partenariat, nous souhaitons favoriser la création de 150 000 postes d’ici 2026, en parfait accord avec les objectifs de la politique d’emploi nationale et du plan d’action 2022-2026 », a ajouté Fabba Jammeh.

Créer des réseaux

La jeune Gambienne Aminata a étudié la gestion à l’University of The Gambia. Les salons de l’emploi sont une bonne opportunité pour trouver du travail : « C’est une bonne occasion de se constituer un réseau. Ici, je peux tout de suite montrer mes capacités aux entreprises. Je découvre aussi quelles compétences les employeurs recherchent actuellement. »

Eine junge Afrikanerin sitzt an einem Tisch, schaut auf die Seite und lacht.
Confiante et optimiste : Aminata a établi un contact avec un potentiel employeur lors du salon de l’emploi.

Avant de prendre contact avec des entreprises sur place, Aminata avait participé à la consultation professionnelle du GGAC. « L’accompagnement et le salon de l’emploi m’ont donné plus de confiance en moi pour aborder de futurs employeurs et employeuses », déclare-t-elle. Elle est désormais en contact avec une banque et est certaine d’avoir de bonnes chances d’y obtenir un emploi.

Des contrats de travail assurés

Hawa et Nyimanatou, deux amies, suivent actuellement une formation dans le domaine des services de traiteur. Elles ont participé au salon de l’emploi pour trouver du travail dans le secteur hôtelier. Et c’est réussi. Sur place, elles ont pu obtenir des contrats avec un hôtel qui les embauchera toutes les deux à la fin de leur formation.

Des perspectives après l’école

Le salon de l’emploi a également permis aux jeunes en fin de scolarité d’obtenir des informations et des documents de candidature pour des cours dans différentes écoles techniques et professionnelles. Les jumeaux Victor et Simon, originaires de Brikama, ont récemment obtenu leur diplôme et se sont rendus au salon de l’emploi pour s’informer sur les programmes de formation. Victor souhaite devenir dessinateur dans le bâtiment et Simon souhaite étudier l’achat et la vente au GTTI. Les informations concrètes qu’ils ont reçues les aident dans leurs projets et les encouragent.

Version: 08/2022

Réseau du salon de l’emploi

Organisateur·rices du salon de l’emploi :

Mise en œuvre :  Entreprise de consultation Pem Consult GmbH

Partenaires ayant participé :

MOTIE Department of Labour (DOL) – Gambia Technical Training Institute (GTTI) – University of The Gambia (UTG) – National Association of Cooperative Credit Unions Gambia (NACCUG) – National Enterprise Development Initiative (NEDI) – Gambia Investment and Export Promotion Agency (GIEPA) – Gambia Youth Chamber of Commerce (GYCC) – Global Youth Innovation Network (GYIN) – Startup Incubator Gambia (SIG) – Smart Cleaning – G4S Security – Gamcel – Ocean Bay and Sunset Beach Hotel – Trust Bank

L’accompagnement et le salon de l’emploi m’ont donné plus de confiance en moi pour aborder de futurs employeurs et employeuses.
Aminata

Plus d'articles de blog