Aller au contenu principal
Menu

Un nouveau départ avec le travail de ses rêves

Eine Frau steht in einem Atelier mit Kleidern und Nähmaschinen.
Glory dans l’atelier de couture qu’elle dirige avec son frère.

Un nouveau départ avec le travail de ses rêves

Je m’appelle Glory. Je viens du Nigeria et j’ai 29 ans. Il y a 10 ans, j’ai essayé d’émigrer en Europe. Mais cela n’a pas fonctionné. Aujourd’hui, je vis de nouveau au Nigeria. Avec un peu d’aide, j’ai créé ma propre marque de prêt-à-porter. Voici mon histoire :

quand j’avais 19 ans, ma famille avait besoin d’argent de toute urgence. Des passeurs ont promis de nous emmener ma mère, moi et mon frère Frank en Europe. Nous devions y travailler et envoyer de l’argent au Nigeria. Mais nous avons été enlevés en Libye. Les expériences là-bas ont été horribles. Au bout de 3 ans, j’ai heureusement été libérée. La police m’a mise en relation avec le camp des Nations unies et, à l’aide d’une paroisse, j’ai pu rentrer au Nigeria. Mon frère aussi a réussi à s’échapper.

Beratungssituation: Ein Mann und eine Frau im Gespräch am Schreibtischl.
Un accompagnement important : Glory pendant un entretien avec un conseiller du NGC.

De retour au Nigeria, j’ai fait des petits boulots. Entre autres, je lavais des assiettes. Une amie m’a parlé du Centre germano-nigérian pour l’Emploi, la Migration et la Réintégration (NGC). J’y ai bénéficié d’une consultation professionnelle. Je voulais faire quelque chose dans le secteur de la mode. La formation de 3 mois en couture était parfaite pour moi. Mon frère aussi a suivi cette formation.

Ensuite, le NGC nous a fourni des machines à coudre et nous a aidés à déclarer notre propre entreprise. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a loué un atelier de travail pour nous. Nous sommes désormais à notre compte. Nous créons et cousons du prêt-à-porter : Frank s’est spécialisé dans la mode pour hommes. Je crée des vêtements pour femmes sur mesure ainsi que des habits pour les bébés.

Ce lien ouvre une vidéo YouTube. Veuillez observer la politique de confidentialité en vigueur sur YouTube.

Confirmer

C’est un rêve devenu réalité : je suis ma propre cheffe. Cela me donne du courage et de la confiance. La qualité de vie au Nigeria n’est certainement pas la meilleure au monde, mais le Nigeria est mon chez-moi. Ici, je peux réaliser quelque chose. À l’avenir, je souhaite créer ma propre école de mode. Mon objectif est de sortir les jeunes isolés de la rue. S’ils ont une perspective dans leur propre pays, ils ne penseront même pas à émigrer. Ainsi, ils ne pourront pas tomber entre les mains de trafiquants de personnes.

Edition: 12/2020

Les possibilités d’accompagnement et de soutien décrites ici sont proposées dans le cadre de «Perspectives dans les pays d’origine».

En savoir plus >
C’est un rêve devenu réalité : je suis ma propre cheffe.
Glory

Plus d'articles de blog