Aller au contenu principal
Menu

De footballeur à boulanger

Ein Mann in einem gelben Shirt steht in einer Bäckerei. Im Hintergrund sind Brote zu sehen.

De footballeur à boulanger

Je m’appelle Faida, j’ai 23 ans et je viens d’Accra. Mon rêve était de percer en Europe en tant que footballeur. Je voulais devenir joueur professionnel. Mais ce plan a échoué. Désormais, j’ai ma propre entreprise au Ghana. Mais, pour y arriver, j’ai eu besoin d’un peu de soutien.

J’étais un footballeur talentueux. En tant que joueur du club « Dallas Texas » ici à Accra, je me suis envolé pour en tournoi en Norvège en 2013. Je suis resté en Europe et je me suis rendu au Danemark pour devenir joueur professionnel. Mais, au lieu de cela, j’ai été arrêté, car mon visa avait expiré. J’ai fait une demande d’asile – sans succès.

Je ne voulais pas abandonner mon rêve de devenir footballeur professionnel en Europe. Je suis donc parti pour l’Allemagne où j’ai également déposé une demande d’asile. J’ai continué de chercher un grand club de football qui me proposerait un contrat. Cela n’a malheureusement pas fonctionné. J’ai fini par trouver du travail dans un restaurant. Aussi, j’ai appris l’allemand. J’avais remarqué que, sans connaissances de la langue, il était difficile de nouer des contacts avec les gens qui m’entouraient. Mais ma demande d’asile a de nouveau été rejetée. À cause d’une blessure au genou, je ne pouvais plus jouer au football.

Ce lien ouvre une vidéo YouTube. Veuillez observer la politique de confidentialité en vigueur sur YouTube.

Confirmer

Je suis retourné au Ghana, mais je ne possédais rien là-bas et je n’avais aucune perspective. Le Centre germano-ghanéen d’information pour l’emploi, la migration et la réintégration m’a aidé à prendre un nouveau départ. L’équipe d’accompagnement m’a loué un appartement et m’a mis en relation avec une formation à la création d'entreprise. J’y ai beaucoup appris. Ces nouvelles connaissances m’ont permis d’ouvrir une boulangerie. En plus, je propose des jus de fruits fraichement pressés. Je suis heureux, car je gagne mon propre argent et je peux subvenir à mes besoins. Bâtir ma propre entreprise a été facile, car j’ai reçu beaucoup de soutien. À l’avenir, je souhaite devenir l’un des meilleurs boulangers du pays.

Version: 06/2020

Avec ma boulangerie, j’ai désormais une meilleure vie au Ghana qu’avant en Allemagne.
Faida, Ghana