Aller au contenu principal
Menu

Mon objectif: donner une chance aux jeunes

Ein Mann sitzt an einem Tisch und arbeitet am Laptop.

Mon objectif: donner une chance aux jeunes

Je m’appelle Tarik. J’ai 32 ans et je viens de Casablanca. J’y ai étudié la conception de bâtiments et l’architecture contemporaine. Après l’obtention de mon diplôme, il était cependant compliqué de trouver du travail et j’avais des difficultés à gagner ma vie. En 2015, j’ai donc décidé d’aller en Europe.

Je suis parti pour l’Allemagne. Là-bas, j’ai suivi des cours d’allemand et de conception graphique. J’ai cependant réalisé que ma place était au Maroc. Fin 2018, j’ai décidé d’y retourner et tenter un nouveau départ. J’avais déjà une idée : je voulais travailler à mon compte en tant que concepteur de logos.

Du soutien pour l’équipement technique

De retour au Maroc, j’ai entendu parler du programme « Perspectives dans le pays d’origine » qui aide les personnes revenues dans leur pays d’origine à prendre un nouveau départ. Je me suis adressé à l’équipe d’accompagnement de l’Espace d’information maroco-allemand pour la migration et l’insertion professionnelle et je leur ai présenté mes plans.

L’équipe m’a encouragé et m’a soutenu, notamment pour l’équipement technique. De plus, les conseillères et conseillers m’ont aidé à faire de la publicité sur une plateforme en ligne. Grâce à cela, j’ai pu bien me positionner sur le marché et atteindre de nombreux clients. Dès le début, j’ai obtenu des contrats de différents pays, surtout en provenance des États-Unis et d’Europe.

Un accompagnement dans la crise

La pandémie du coronavirus a cependant aussi impacté mes affaires. Désormais, je reçois beaucoup moins de demandes qu’auparavant. Par chance, la GIZ, en coopération avec des organisations locales partenaires, m’a aidé à traverser plus ou moins la crise. Actuellement, j’ai de nouveau un peu plus de commandes.

Pour l’avenir, j’aimerais que mon entreprise poursuive sa croissance. Mon objectif est d’embaucher des collaboratrices et collaborateurs et de former des jeunes. Je souhaite ainsi créer de l’emploi au Maroc. Tout le monde doit pouvoir bénéficier d’une chance comme cela a été le cas pour moi.

Edition: 12/2020

Les possibilités d’accompagnement et de soutien décrites ici sont proposées dans le cadre de «Perspectives dans le pays d’origine».

La GIZ, en coopération avec des organisations locales partenaires, m’a aidé à traverser la crise.
Tarik