Aller au contenu principal
Menu

« Pour moi, le salon de l’emploi a été un tournant »

Eine junge Frau im roten Kleid steht an einem Verlaufsstand und hält zwei kleine Behälter hoch.
Les mélanges d’épices et les jus de Matilda se vendent bien.

« Pour moi, le salon de l’emploi a été un tournant »

Je m’appelle Matilda et j’ai 37 ans. Je viens d’une petite ville appelée Krodo Odumase, à l’est du Ghana. En 2015, j’ai terminé mes études avec une licence en sciences de la communication. J’ai toujours voulu travailler dans le secteur des médias et de la communication. C’était mon grand rêve après l’université.

Mais il ne s’est pas exaucé : j’ai envoyé beaucoup de candidatures, mais je n’ai jamais reçu de réponse. Cela a duré plusieurs années et c’était frustrant. De plus, en tant que mère de trois enfants, je devrais gagner de l’argent. Mon mari avait certes un travail, mais ses revenus ne suffisaient pas.

La découverte de l’annonce pour le salon de l’emploi


Ma sœur m’a parlé d’une annonce sur Facebook : il était question d’un salon de l’emploi organisé par le centre ghanéo-allemand pour l’Emploi, la Migration et la Réintégration (GGC). Je me suis inscrite. Ce salon de l’emploi d’il y a deux ans a été un tournant dans ma vie. Soudain, j’ai pu imaginer me mettre à mon compte.

Lors du salon, j’ai participé à un atelier pour les entrepreneurs et entrepreneuses en devenir. Nous avons reçu de nombreux conseils pratiques. Nous avons découvert tout ce que ça implique d’être à son compte : la constitution d’une clientèle et la manière d'entretenir les relations avec les clientes et clients. J’ai raconté mon idée à l’équipe d’accompagnement du GGC ainsi qu’aux référentes et référents sur le salon de l’emploi. Je voulais créer une entreprise qui produit des épices et des jus de fruits fabriqués localement. J’ai réussi à convaincre tout le monde de mon idée et j’ai été encouragée de toutes parts.

Eine junge Frau hält Papiere in der Hand, darauf steht in Englisch Zertifikat.
Des formations ont permis à Matilda d’apprendre tout sur l’homologation d’une entreprise qui vend des aliments.

Une formation sur la création d’entreprise


Un programme de formation d’une semaine a été l’étape suivante sur mon chemin vers l’indépendance. Ensuite, l’équipe du GGC m’ai aidée à enregistrer mon entreprise et à faire certifier mes produits par les autorités ghanéennes en charge des aliments et des médicaments. Sans cette certification, impossible de vendre mes produits. De plus, j’ai reçu un mixeur et un centrifugeuse automatique pour commencer à travailler.
 

Un succès dû aux mélanges d’épices et aux jus


Désormais, je vends mon propre mélange d’épices à base de gingembre, d’ail, de feuilles de laurier, de poivre noir et de curcuma. Et un jus de fruits composé de noix tigrées, gingembre, ananas, orange et mangue. Je vends 500 bouteilles de jus et 800 paquets d’épices chaque semaine sur les marchés.

Eine junge Frau steht vor einem silberfarbenen Kühlschrank und holt eine kleine Saftflasche heraus.
Avec son nouveau réfrigérateur, Matilda peut augmenter encore sa production.

L’équipe du GGC m’a aidée à élargir mes compétences. Pour ce faire, le centre m’a mise en contact avec une formation sur la préparation de yaourts et de glaces. J’ai obtenu de plus un réfrigérateur, un mixeur et quelques ingrédients pour ma nouvelle production de yaourts. Mes produits fonctionnent très bien. Souvent, les personnes qui en ont acheté reviennent.
 

Formation pour d’autres personnes
 

Mon objectif à long terme est de vendre mes produits sur le marché international. Je transmets mes connaissances d’entrepreneuse aux jeunes. Je veux contribuer à faire diminuer le chômage au Ghana. C’est pourquoi je propose une formation aux jeunes. Jusqu’à présent, j’ai formé deux jeunes femmes. Toutes deux ont également créé leurs propres entreprises. Je recommande donc aussi vivement aux jeunes de participer à des salons de l’emploi. Ils sont organisés régulièrement et offrent de nombreuses opportunités, comme le montre mon histoire.

Ce texte est écrit en langue simple. Notre volonté est que toutes les personnes intéressées puissent bien le comprendre.

Je recommande vivement aux jeunes de participer à des salons de l’emploi. Ils offrent beaucoup d’opportunités.
Matilda

Plus d'articles de blog