Aller au contenu principal
Menu

Travailler le métal, réaliser ses rêves

In einer Werkstatt hat ein Mann einen großen Gesichtsschutz auf und schweißt ein Metallteil.
En action : Frederick soude à en faire des étincelles.

Travailler le métal, réaliser ses rêves

Je m’appelle Frederick. J’ai 27 ans et je viens d’Asokore Mampong. C’est une ville de la région d’Ashanti, au centre du Ghana. J’ai étudié l’ingénierie à la Kwame Nkrumah University of Science and Technology. Je voulais acquérir plus de connaissances et de compétences dans ce métier. C’est pourquoi je suis parti en Allemagne en juin 2017 pour effectuer un stage et poursuivre mes études. En septembre 2019, je suis revenu au Ghana. J’ai alors notamment bénéficié du soutien du Département de l’Intérieur et des Sports de la ville de Hambourg.

La métallurgie est l’avenir du Ghana

J’ai toujours voulu travailler dans le domaine de la soudure et de la métallurgie. Je pense que le développement économique du Ghana passera par l’industrialisation. Après mon retour au Ghana, j’ai créé une start-up. Elle s’appelle « Syntropy Engineering Solutions » (SES).

Ein junger Mann steht im Eingang einer Werkstatt mit Maschinen und lächelt.
L'entreprise fait la fierté de Frederick.

SES produit des pièces pour les équipements lourds, installe et entretient les machines pour les exploitations minières, le secteur de la construction, l’industrie du bois et l’agriculture. Qu’est-ce que nous faisons d’autre ? Nous effectuons des travaux de soudure et nous fabriquons des pièces métalliques. De plus, nous formons les artisans et artisanes. En outre, nous faisons quelque chose pour l’environnement : j’ai construit un four vertical. Il nous permet de faire fondre les déchets métalliques et de les recycler.

Renforcé par l’accompagnement psychosocial

Après avoir vécu en Allemagne, il n’a pas été simple de me réintégrer dans la société ghanéenne. Je suis reconnaissant d’avoir pu bénéficier du soutien de l’équipe d’accompagnement du GGC pour mon nouveau départ. Le GGC est le Centre ghanéo-allemand pour l’Emploi, la Migration et la Réintégration. L’Organisation internationale pour les Migrations m’avait donné le contact de l’équipe du GGC à Accra. J’ai pu y bénéficier d’un soutien psychosocial.

Zwei Männer sitzen sich gegenüber, einer der beiden schaut konzentriert in die Kamera.
Les entretiens avec le conseiller du GGC ont aidé Frederick lors de son retour.

Pour mon nouveau départ en tant qu’entrepreneur, j’ai reçu une perceuse professionnelle de la part du programme de promotion de la migration et de l’emploi de la GIZ Ghana. Avant, je devais transporter mes matériaux dans d’autres ateliers pour les usiner. Désormais, je peux effectuer moi-même ces étapes de travail. Cela me permet de gagner du temps et de l’argent et je peux en plus augmenter la production.

Des plans de croissance – nous proposons des formations !

J’ai de grands projets. Je souhaite agrandir mon entreprise et étendre ma clientèle aux pays voisins. Pour ce faire, je voudrais utiliser la zone de libre-échange continentale africaine. Je veux devenir le leader local reconnu sur le marché des travaux de soudure et de fabrication.

Actuellement, j’emploie 7 personnes. J’en suis fier, car le chômage est le principal problème pour les jeunes au Ghana. J’accueille à bras ouvert ceux et celles qui ont envie de rejoindre notre équipe. Notre entreprise est orientée vers la croissance.

Ce texte est écrit en langue simple. Notre volonté est que toutes les personnes intéressées puissent bien le comprendre.

Le chômage est le principal problème pour les jeunes au Ghana. Nous proposons des formations !
Frederick

Plus d'articles de blog