Aller au contenu principal
Menu

Du succès en tant que «Mama Fisch»

Eine Frau lächelt in die Kamera.
Kazi envisage de nouveau l’avenir avec optimisme.

Du succès en tant que «Mama Fisch»

Je m’appelle Kazi et j’ai 33 ans. Je viens de l’État de Plateau, au Nigeria. Après mes études en administration publique, je n’ai pas trouvé de travail. En tant que femme mariée avec trois enfants, je vivais au jour le jour. Il n’y avait rien dont j’aurais pu être fière. J’avais voulu réussir quelque chose avec mes études, mais j’avais échoué.

Par honte et frustration, je restais la plupart du temps chez moi. Une amie m’a finalement parlé du Centre germano-nigérian. Elle y avait suivi une formation continue. et m’a conseillé de m’y rendre aussi et de faire enfin quelque chose de ma vie. J’ai rassemblé mon courage et j’ai suivi son exemple.

Eine Frau füttert Fische auf einer Farm.
La créatrice en train de nourrir ses poissons.

Mon expérience avec le centre a été simplement géniale. Je me suis tout de suite sentie comprise. Les conseillers et conseillères m’ont remise sur le bon chemin, m’ont écoutée et m’ont proposé quelques formations possibles. J’ai opté pour la pisciculture. Enfant, j’avais souvent vu comment les pêcheurs allaient au fleuve, revenaient avec leur pêche et en tiraient un bon prix.

Une formation à l’élevage et aux soins

Avec la formation continue de l’EMBA Excellence Academy, j’ai appris tout ce que je devais savoir : comment élever différentes sortes de poissons dans de grands bassins, comment les nourrir et les soigner. Mais aussi comment fumer et préparer les poissons. Après le cours, j’ai reçu les jeunes poissons et la nourriture. Avec trois autres participants et participantes, j’ai fondé une coopérative. Ensemble, nous avons pu rassembler assez d’argent pour louer un endroit pour la pisciculture.

Ce lien ouvre une vidéo YouTube. Veuillez observer la politique de confidentialité en vigueur sur YouTube.

Confirmer

Mon entreprise s’appelle « Dinchi Farm Resources ». J’aime aller au travail et je suis à la pisciculture du matin au soir. De nombreux clients et clientes viennent désormais me voir régulièrement – on m’appelle « Mama Fisch ». Je livre le poisson comme les gens veulent l’avoir : grillé, fumé, en entier ou en morceaux. Cela me permet de gagner assez d’argent pour nourrir ma famille. J’ai toujours quelque chose à faire et je suis entièrement satisfaite.

Edition : 07/2021

Les possibilités d’accompagnement et de soutien décrites ici sont proposées dans le cadre de «Perspectives dans le pays d’origine».

En savoir plus >
Mon expérience avec le centre a été simplement géniale. Je me suis tout de suite sentie comprise.
Kazi