Aller au contenu principal
Menu

Revenu pour aider

David Yaw-Mensah Tette, directeur du Centre germano-ghanéen d’information pour l’emploi, la migration et la réintégration (MIAC) à Accra, nous parle du travail du centre et de sa motivation personnelle.

Comment vous et votre équipe aidez-vous les personnes qui vous demandent conseil?
David Mensah Tette: Mon équipe commence par écouter les questions et les défis que nous rapportent les personnes revenues au pays. Avant l’apparition de la pandémie de la Covid-19, nous organisions des entretiens individuels au centre, mais désormais nos accompagnements sont principalement numériques. Les personnes nous donnent leurs informations, nous leur posons des questions et nous les conseillons sur cette base, par téléphone ou aussi par Skype.

Outre les personnes revenues au pays, nous nous adressons aux jeunes du Ghana. Nos accompagnements commencent par l’essentiel. Nous donnons aux personnes le courage de recommencer à zéro. Par exemple, nous leur fournissons des informations pour les aider à fonder leur propre entreprise.

Quelles possibilités voyez-vous actuellement au Ghana?
Le Ghana est une économie grandissante avec de nombreuses opportunités dans le secteur. Les possibilités sont surtout nombreuses sur la scène de la création d’entreprise, dans l’e-commerce et, plus particulièrement en ce moment, en raison de la pandémie du coronavirus, les technologies de l’information. Elles offrent de nombreuses opportunités et beaucoup de spécialistes de l’informatique ont ainsi trouvé du travail au Ghana. La plupart des personnes et des entreprises utilisent les technologies numériques de manière beaucoup plus marquée pendant la pandémie et proposent leurs prestations en ligne, tout comme nous. Aussi, l’agriculture est un secteur prometteur. Nous essayons d’y trouver des emplois pour les personnes revenues au pays. Nous pensons qu’il est rentable d’investir dans la totalité de la chaîne de création de valeur agricole. Cela peut permettre de créer de nouveaux emplois. Le secteur des petites et moyennes entreprises présente lui aussi un grand potentiel d’évolution.

Qu’est-ce qui vous motive dans votre travail?
L’amour pour mon pays, le souhait et la passion de contribuer à la croissance et au développement du Ghana – tout cela me motive. J’ai été formé en Allemagne et je suis revenu pour aider.

Nous donnons aux personnes le courage de recommencer à zéro.
David Yaw-Mensah Tette

More blog posts