Aller au contenu principal
Menu

Bienvenue sur le blog

Choisir un pays:
Choisir un thème:
Sénégal

Une bande dessinée émouvante et informative

Le centre sénégalo-allemand d’Information pour l’Emploi, la Migration et la Réintégration (CSAEM) a présenté au public une bande dessinée sur les risques de la migration irrégulière ainsi que sur les perspectives au Sénégal.

Plus d'informations >
Kosovo

« Nous aidons les enfants à surmonter les changements »

Es sind nicht nur Erwachsene, die nach längerer Zeit im Ausland nach Kosovo zurückkehren. Für Familien und besonders für die Kinder ist das oft ein Weg mit großen Herausforderungen. Das Deutsche Informationszentrum für Migration, Ausbildung und Karriere (DIMAK) in Pristina bietet Unterstützung für alle an. Ramadan Islami, Koordinator am DIMAK, berichtet darüber im Interview.

Plus d'informations >
Tunisie

Un bond numérique sur le marché du travail

À l’occasion du salon numérique de l’emploi en Tunisie, des milliers de femmes et d’hommes sont entré·es directement en contact avec des employeuses et employeurs potentiel·les. Un succès pour toutes les parties impliquées.

Plus d'informations >
Pakistan

Le dur labeur finit par payer

Auparavant, je n’osais pas parler des mes performances ou succès professionnels, mais l’atelier a renforcé ma confiance en moi.

Plus d'informations >
Pakistan

À la recherche de meilleures opportunités

J’ai fini par trouver : je travaille dans mon pays d’origine comme chauffeur indépendant. Le Centre germano-pakistanais d’Information pour l’Emploi et la Réintégration m’a aidé dans ma recherche.

Plus d'informations >
Nigeria

De jeunes entrepreneuses et entrepreneurs gagnent une nouvelle clientèle

Savons, chaussures, aliments – tous ces produits et bien d’autres pouvaient être achetés sur deux marchés à Lagos et Abuja. Le Centre germano-nigérian d’Information pour l’Emploi, la Migration et la Réintégration organise ces marchés pour les anciens participants et participantes.

Plus d'informations >
Sénégal

Clandestino – une bande dessinée sur les risques de la migration clandestine et les perspectives au Sénégal

Clandestino raconte l’histoire de Modou et Samba, deux amis sénégalais qui émigrent vers l’Europe sur un bateau.

Plus d'informations >
Pakistan

Un succès taillé sur mesure en tant qu’indépendant

Je suis parti en Allemagne pour soutenir ma famille. Quand ma mère est tombée malade, je suis rentré. Le Centre germano-pakistanais d’Information pour l’Emploi et la Réintégration (PGFRC) m’a aidé à ouvrir un atelier de couture.

Plus d'informations >
Serbie

« Je perçois désormais un salaire convenable »

Où trouver du travail ? Une question que beaucoup de personnes se posent dans la région autour de la ville de Vladičin Han. Parmi elles se trouve Dejan, travailleur saisonnier. Avec le soutien du Centre d’information allemand pour les migrations, les formations et les carrières (DIMAK), il a trouvé sa propre voie.

Plus d'informations >
Pakistan

Heureux avec sa propre boutique au Pakistan

Grâce au soutien du Centre germano-pakistanais d’information pour l’emploi et la réintégration, je gère désormais mon propre magasin avec succès.

Plus d'informations >
Allemagne

Créer des perspectives ensemble

Afin d’offrir aux femmes et aux hommes le meilleur nouveau départ possible dans leur pays d’origine, des spécialistes de la réintégration travaillent en étroite collaboration à Munich.

Plus d'informations >
Pakistan

Trouver de nouvelles opportunités grâce à la photographie

Apprendre un nouveau métier ou créer sa propre entreprise – beaucoup de personnes en rêvent. Le Centre germano-pakistanais d’information pour l’emploi et la réintégration (PGFRC) aide à exaucer ce rêve. Avec le concours d’organisations partenaires, il organise entre autres des formations professionnelles, par exemple un cours de photo d’un mois. Jetons un œil en coulisses.

Plus d'informations >
Sénégal

Mon nouveau départ dans le maraîchage

Grâce à la bonne préparation depuis l’Allemagne, j’ai pu poursuivre le développement de mon projet dès mon retour au Sénégal. Et bientôt, je pourrais me mettre à mon compte.

Plus d'informations >
Sénégal

Start-up au Sénégal : Éliminer les déchets de manière durable et améliorer un peu mon pays

Avoir ma propre entreprise de gestion des déchets est un rêve devenu réalité. Je le dois aussi au soutien du CSAEM. Je souhaite renforcer la conscience écologique au Sénégal.

Plus d'informations >
Sénégal

Des premiers pas pour les entrepreneuses et les jeunes indépendantes

Grâce à des initiatives de formation pratique, le Centre sénégalo-allemand d’Information pour l’Emploi, la Migration et la Réintégration (CSAEM) appuie particulièrement les femmes et les jeunes au Sénégal. Ces qualifications aident à percevoir ses propres revenus en tant qu’indépendante.

Plus d'informations >
Pakistan

Faire de la gastronomie un métier grâce à une formation

Apprendre un nouveau métier, créer sa propre entreprise – beaucoup de personnes en rêvent. Le centre germano-pakistanais d’information pour l’emploi et la réintégration (PGFRC) y aide, notamment grâce à une formation dans le secteur des arts culinaires.

Plus d'informations >
Pakistan

Un nouveau départ avec une formation en mécanique moto

Apprendre un nouveau métier, créer sa propre entreprise – beaucoup de personnes en rêvent. Le Centre germano-pakistanais d’information pour l’emploi et la réintégration (PGFRC) offre un soutien sous la forme d’une formation de mécanicien ou mécanicienne moto.

Plus d'informations >
Tunisie

Réussir comme responsable du marketing numérique

Avec l’aide du centre tuniso-allemand d’Information pour l’Emploi, la Migration et la Réintégration, je me suis qualifiée dans un tout autre secteur – et j’ai immédiatement trouvé un travail.

Plus d'informations >
Serbie

Un avenir pour mon fils et des perspectives pour d’autres

Avec l’aide du centre d’information allemand pour les migrations, les formations et les carrières (DIMAK) et de l’organisation partenaire HELP, ai créé mon cabinet de thérapie « Senzor Gym ». J’y aide des enfants handicapés à apprendre des mouvements.

Plus d'informations >
Tunisie

Réussir dans l’agriculture tunisienne

Agripreneur 3.0 a pour objectif de motiver les jeunes originaires de régions rurales de la Tunisie, comme Oeurfeli, pour l’entrepreneuriat dans le secteur de l’agriculture.

Plus d'informations >
Serbie

Préparer les start-ups pour l’avenir

Lorsqu’on crée une start-up, il faut faire attention à de nombreux aspects et surmonter certains obstacles : en Serbie, le Centre d’information allemand pour les migrations, les formations et les carrières (DIMAK) et les organisations partenaires du DIMAK soutiennent les jeunes entreprises.

Plus d'informations >
Serbie

Bien établi comme kinésithérapeute

Avec de l’aide, j’ai pu ouvrir mon cabinet de kinésithérapie en Serbie en 2019. Je suis heureux. On peut réaliser ses projets de vie, même dans son propre pays.

Plus d'informations >
Nigeria

« Du sur-mesure »

Gildas Bagné de Social Impact StartHope@Home aide les personnes rapatriées à développer une idée commerciale et un business plan pour leur nouveau départ dans leur pays d’origine. Le coach planifie chaque accompagnement de manière individuelle pour obtenir une efficacité maximale.

Plus d'informations >
Allemagne

« Prendre son temps et offrir de la sécurité aux femmes »

L'organisation SOLWODI ("Solidarity with Women in Distress"), partenaire de la GIZ, conseille et accompagne les femmes qui ont subi la traite des êtres humains, la prostitution forcée ou la violence dans les relations. Vous trouverez ici les questions les plus importantes lors de la consultation.

Plus d'informations >
Sénégal

Vaincre le traumatisme

Guerre, migration, chômage : Cynthia a traversé de nombreuses épreuves. Afin de pouvoir enfin se tourner de nouveau vers l’avenir, elle a bénéficié de l’accompagnement psychologique de « House of Hope ».

Plus d'informations >
Gambie

L’objectif est le suivant : avoir l’esprit d’entreprise

De nouvelles connaissances et une nouvelle confiance, voici ce qu’ont gagné les participants et participantes à une formation de la Deutsche Sparkassenstiftung für internationale Kooperation. Quatre membres du groupe racontent ici leurs projets professionnels.

Plus d'informations >
Serbie

Salons de l’emploi virtuels – un format qui a de l’avenir

Découvrir sa future entreprise en ligne – les salons de l’emploi virtuels le permettent. Les Centres d’information allemands pour les migrations, les formations et les carrières (DIMAK) de Serbie et d’Albanie utilisent aussi ce format. À l’occasion d’une double interview, Marija Brankovic du DIMAK de Serbie et Earli Shima du DIMAK d’Albanie parlent de leurs expériences avec les salons de l’emploi virtuels ainsi que des défis et opportunités de ce concept.

Plus d'informations >
Egypte

« J’ai trouvé ma vocation – comme professeur d’allemand »

Le Centre germano-égyptien m’a aidé à choisir mon métier et à améliorer mes chances de trouver un emploi.

Plus d'informations >
Pakistan

Être enfin auprès de ma famille

Grâce à une formation continue, j’ai appris à gérer ma propre société de taxi.

Plus d'informations >
Pakistan

Une nouvelle vie avec ma propre boutique de tissus

Ma femme et moi maintenons le cap de notre entreprise à travers la pandémie de Covid-19.

Plus d'informations >
Pakistan

Un entrepreneur aux multiples facettes

L’accompagnement et le soutien offerts par le PGFRC m’ont permis de voler de mes propres ailes très peu de temps après mon retour.

Plus d'informations >
Ghana

Armé·e·s pour la prochaine étape

Des entretiens avec des employeuses et employeurs potentiels, des ateliers sur des sujets de carrière importants et surtout beaucoup d’encouragement : les impressions du salon de l’emploi ghanéen 2021.

Plus d'informations >
Pakistan

Du succès grâce au fast food

Je gère mon propre restaurant dans ma ville d’origine. Grâce au soutien important, je peux développer constamment mon affaire et même surmonter les crises.

Plus d'informations >
Kosovo

Un nouvel élan pour une vie d’agricultrice

Avec de l’aide j’ai pu reprendre pied en tant qu’agricultrice.

Plus d'informations >
Sénégal

Un service de livraison sur deux roues

Grâce à la création de mon service de livraison, je peux offrir des perspectives professionnelles à d’autres jeunes.

Plus d'informations >
Nigeria

Du succès en tant que «Mama Fisch»

Avec les connaissances issues d’une formation continue dans le domaine de la pisciculture, j’ai pu créer ma propre entreprise.

Plus d'informations >
Nigeria

Je suis désormais créateur de mode et je laisse le passé derrière moi

Avec ma sœur, nous avons créé notre marque de mode dans notre pays d’origine, le Nigeria.

Plus d'informations >
Irak

Une nouvelle vie avec des concombres et radis

Après notre retour, ma femme et moi avons de nouveau recommencé à zéro : le maraîchage est désormais notre avenir.

Plus d'informations >
Allemagne

«La confiance est notre plus belle récompense»

De quoi dépendent surtout les entretiens avec les candidates et candidats au retour ? Markus Fiebiger du Zentrale Rückkehrberatung Südbayern à Mühldorf raconte le travail de son équipe.

Plus d'informations >
Albanie

De l’artisanat traditionnel pour l’avenir

Mithilfe einer Fortbildung zur Unternehmensgründung konnte ich mein Hobby zum Beruf machen.

Plus d'informations >
Irak

«Nous offrons une chance de nouveau départ»

Selar est conseillère au GMAC à Erbil. Elle nous raconte son quotidien professionnel.

Plus d'informations >
Kosovo

«Notre objectif : trouver une solution pour toutes et tous»

Lorsque des problèmes psychologiques perturbent l’intégration au Kosovo ou la recherche d’emploi, Nexhmedin Basha, conseiller au DIMAK, est là pour aider grâce à des accompagnements psychologiques.

Plus d'informations >
Ghana

Se lancer en couple dans le commerce

Ma femme et moi avons ouvert deux épiceries au Ghana. Le chemin jusqu’ici fut long, mais nous avons réussi ensemble.

Plus d'informations >
Maroc

Mon nouveau départ avec ma propre jardinerie bio

J’ai créé un petit monde vert dans mon village natal au Maroc. Cela m’assure des revenus et me permet de contribuer au développement durable.

Plus d'informations >
Tunisie

Voir la personne dans son intégralité

Sfax, ville côtière tunisienne, sert de point de départ à de nombreuses personnes qui partent pour l’Europe, dans l’espoir d’une vie meilleure. Oussema, conseiller du Centre germano-tunisien d’information pour l’emploi, la migration et la réintégration (CTA) montre des alternatives à la migration.

Plus d'informations >
Pakistan

Esprit d’entreprise et tradition

Avec le soutien du PCFRC, j’ai créé une boutique de tissus. Je fais entre autres de la publicité sur les réseaux sociaux.

Plus d'informations >
Sénégal

Innover la tenue africaine

Le temps passé en Allemagne a été une bonne expérience, mais je ne pouvais pas y travailler. De retour au Sénégal j’exploite désormais un atelier de couture et j’envisage d’ouvrir un magasin.

Plus d'informations >
Pakistan

Soutenir les femmes dans leur nouveau départ

Nighat Aziz est conseillère auprès du Centre germano-pakistanais d’information pour l’emploi et la réintégration (PGFRC) où elle est l’interlocutrice principale pour les femmes et les personnes en difficultés sociales. Avec les organisations partenaires du centre, elle répond à leurs besoins particuliers.

Plus d'informations >
Irak

Rapporter en Irak mes expériences acquises en Allemagne

Monter mon propre atelier a été un tournant dans ma vie.

Plus d'informations >
Tunisie

De nouvelles idées pour un artisanat traditionnel

De la laine bio pour les tisseuses et tisseurs de ma région – cette idée est la source de mon succès.

Plus d'informations >
Sénégal

De la mode pour les mères et leurs enfants

J’ai ouvert un commerce de vêtements de grossesse et pour bébés au Sénégal.

Plus d'informations >
Serbie

«Mon travail m’offre la sécurité»

J’ai réussi à ouvrir un service de nettoyage en Serbie.

Plus d'informations >
Sénégal

Saisir la chance que mon frère n’a pas eue

Dans ma ville, de nombreuses personnes sont sans emploi. Avec ma propre entreprise, je souhaite aider à faire changer cela

Plus d'informations >
Maroc

Mon objectif: donner une chance aux jeunes

Je me suis mis à mon compte au Maroc en tant que concepteur de logos – une bonne décision qui doit aussi profiter à d’autres.

Plus d'informations >
Nigeria

La création réussie d’un élevage de poules

Aujourd’hui, je vis de nouveau auprès de ma famille au Nigeria et j’élève de la volaille. Ici aussi, on peut réaliser quelque chose.

Plus d'informations >
Allemagne

Puiser en soi

Aider les femmes en situation d’urgence et leur donner de la force : tel est l’objectif de l’organisation de défense des droits humains Solwodi (Solidarity with Women in Distress). À titre de partenaire de la GIZ, Solwodi soutient les femmes en Allemagne qui réfléchissent à retourner dans leur pays d’origine.

Plus d'informations >
Kosovo

Devenir indépendante, mais accompagnée

Aujourd’hui, j’ai mon propre salon de coiffure au Kosovo. Pour mes enfants aussi, cela représente une perspective professionnelle.

Plus d'informations >
Serbie

Retour en famille: ils misent sur la formation initiale et continue

Un père espère garantir un avenir radieux à ses 4 filles. Le Centre d’information allemand pour les migrations, les formations et les carrières (DIMAK) accompagne la famille sur cette voie.

Plus d'informations >
Serbie

Heureuse d’être de retour

J’ai trouvé un nouveau chez-moi professionnel dans un salon de beauté en Serbie. Le chemin fut long avant d’en arriver là.

Plus d'informations >
Ghana

La parure des nouveaux départs

Samuel a quitté le Ghana en quête d’une meilleure vie en Europe. Après des années difficiles, il est désormais de retour et veut se bâtir une nouvelle existence dans son pays d’origine. Alors qu’il était encore en Allemagne, il avait déjà planifié l’exploitation de sa propre usine de tissage.

Plus d'informations >
Ghana

Un échange encourageant

Par deux fois j’ai quitté le Ghana pour l’Europe, par deux fois je suis revenue sans avoir rencontré le succès. Grâce au Centre ghanéo-allemand d’information pour l’Emploi, la Migration et la Réintégration (GGC), j’envisage aujourd’hui l’avenir avec optimisme.

Plus d'informations >
Kosovo

Utiliser mes compétences dans mon propre pays

Aujourd’hui, en tant que menuisier, j’équipe des locaux entiers. C’est seulement en empruntant des détours que j’ai trouvé des possibilités pour réussir dans le travail de mes rêves.

Plus d'informations >
Sénégal

Enfin un regard positif tourné vers l’avenir

Je pensais que mes problèmes se résoudraient en Europe. Mais je n’ai pas réussi là-bas. Désormais, je vis au Sénégal et je vais bien – grâce au soutien psychosocial offert par la « House of Hope ».

Plus d'informations >
Nigeria

Un nouveau départ avec le travail de ses rêves

Mon voyage vers l’Europe a fini en Libye. Aujourd’hui, je dirige avec mon frère notre propre atelier de couture dans notre pays d’origine, le Nigeria.

Plus d'informations >
Allemagne

Des connaissances en plus

Lorsqu’on veut réussir à diriger une entreprise, des connaissances en économie sont nécessaires. Un cours de la fondation de la Sparkasse montre comment les acquérir de manière ludique.

Plus d'informations >
Sénégal

Coudre contre la crise

Touty, créatrice de mode, a ouvert son propre atelier de couture avec le soutien du projet «Réussir au Sénégal».

Plus d'informations >
Tunisie

Une entrée rapide dans le monde du travail dans le secteur du tourisme

Dans deux écoles professionnelles nationales tunisiennes, de jeunes femmes et hommes sont formé·e·s pour entrer dans le monde de la gastronomie et de l’hôtellerie.

Plus d'informations >
Egypte

«En temps de crise, les personnes retournent dans leur pays d’origine»

Sahar Aly dirige le nouveau Centre germano-égyptien d’information pour l’emploi, la migration et la réintégration (EGC) qui a ouvert au Caire début novembre. Lors d’un entretien, elle explique les offres du centre et pourquoi elle s’attend à susciter beaucoup d’intérêt.

Plus d'informations >
Allemagne

Un nouveau départ avec un métier dans les bagages

Les personnes pouvant attester d’une formation pratique en Allemagne ont de meilleures chances de trouver un emploi dans leur pays d’origine. C’est pourquoi les personnes intéressées par un retour apprennent, par exemple, à manier les ciseaux, sèche-cheveux et colorations à Dinslaken.

Plus d'informations >
Albanie

En partance pour l’avenir professionnel

Une formation de la GIZ en Albanie prépare les jeunes femmes et hommes à travailler dans le secteur hôtelier et augmente leurs chances de trouver un emploi – avec succès.

Plus d'informations >
Ghana

Revenu pour aider

David Yaw-Mensah Tette est directeur du Centre germano-ghanéen d’information pour l’emploi, la migration et la réintégration (MIAC) à Accra. Dans ce bref entretien, il raconte son travail au centre et sa motivation personnelle.

Plus d'informations >
Serbie

«Les problèmes de ces personnes sont aussi les miens»

Une famille rentrée d’Allemagne cherche une école pour ses enfants. Les femmes et hommes d’un village au sud de la Serbie souhaitent savoir comment trouver du travail. Ils ne sont pas les seuls que Tamara Vučenović aide. Un aperçu du quotidien d’une conseillère au Centre d’information allemand pour les migrations, les formations et les carrières (DIMAK) en Serbie.

Plus d'informations >
Allemagne

Bâtir des ponts pour le retour

Stefan Grünbaum fait partie de la vingtaine de scouts pour la réintégration de la GIZ répartis dans presque tous les Länder. Ils font office d’interface entre les accompagnements au retour en Allemagne et dans les pays d’origine.

Plus d'informations >
Allemagne

Prévoir son retour en période de pandémie du coronavirus – questions et réponses

Retourner dans son pays d’origine suscite de nombreuses questions, même en temps normal. La pandémie du coronavirus apporte de toutes nouvelles insécurités. Vous apprendrez ici l’essentiel sur cette situation particulière. Huit questions et réponses.

Plus d'informations >
Serbie

Ma propre entreprise d’informatique

La création d’une entreprise de marketing sur Internet lui donne de l’espoir. Après son retour d’Allemagne, Emiliano s’est construit un nouvel avenir en Serbie.

Plus d'informations >
Ghana

De footballeur à boulanger

Mon rêve de devenir footballeur professionnel en Europe n’était pas réaliste. Maintenant, j’ai ma propre boulangerie au Ghana et je peux subvenir à mes besoins.

Plus d'informations >
Irak

De retour auprès de sa famille

En Allemagne, je voulais avoir du succès professionnellement. Pourquoi je vis désormais de nouveau à Erbil et comment j’ai réussi mon retour.

Plus d'informations >
Ghana

L’incertitude avait disparu

Je m’appelle Naa, j’ai 29 ans et je viens du Ghana. Avant, j’ai travaillé comme responsable d’événements. En 2015, je suis partie pour l’Allemagne afin de commencer un master en Development Economics and International Studies. Mais, pour moi, il était clair dès le début que je reviendrais une fois mon diplôme en poche. Je voulais aider au développement de mon pays. Parallèlement, je n’étais pas sûre de comment je pourrais m’y bâtir un avenir.

Plus d'informations >
Ghana

Un nouveau départ avec son propre magasin

Je m’appelle Derrick, j’ai 29 ans et je viens du Ghana. J’ai étudié l’informatique, mais je n’ai pas réussi à trouver du travail dans mon pays d’origine. En 2014, je suis arrivé en Allemagne en tant que touriste, j’y suis resté et j’ai travaillé dans un restaurant. Cependant, ma vie n’était pas comme je l’avais imaginée.

Plus d'informations >
Kosovo

Un meilleur avenir pour la famille

Je m’appelle Agim et je viens du Kosovo. Avant, j’ai travaillé dans la fabrication du marbre, mais le salaire était mauvais. Je ne pouvais pas nourrir ma famille avec ce salaire. C’est pourquoi je suis parti en Allemagne en 2015, avec ma femme et mes 3 enfants. Nous avons fait une demande d’asile.

Plus d'informations >
Irak

Un coiffeur qui a du succès à Erbil

Je m’appelle Bestoon, j’ai 32 ans et je viens d’Erbil, en Irak. Je suis marié et j’ai 2 enfants. En janvier 2018, nous sommes partis tous ensemble pour l’Allemagne, car la situation en Irak était très difficile pour nous. Mais ça n’allait pas non plus en Allemagne. Aujourd’hui, nous sommes de retour à Erbil et j’ai un nouveau métier. Je suis désormais coiffeur.

Plus d'informations >
Ghana

Saisir les opportunités au Ghana

Je m’appelle Kweku et je vis au Ghana. Après mon diplôme universitaire, j’ai d’abord pensé aller à l’étranger. Mais, avec un peu d’aide, j’ai fini par trouver un travail au Ghana. Désormais, j’élabore toutes sortes de plans pour mon avenir dans mon pays d’origine.

Plus d'informations >
Albanie

Un nouveau travail et une nouvelle chance en Albanie

Je m’appelle Realf et j’ai 25 ans. Début 2018, je suis arrivé en Allemagne où je voulais me créer une nouvelle vie. Mais, après cinq mois, j’ai constaté que cela allait être difficile sans statut légal. Je suis donc retourné en Albanie, mon pays d’origine – là-bas, de toutes nouvelles possibilités se sont ouvertes à moi. Voici comment cela est arrivé:

Plus d'informations >
Albanie

De la boulangerie avec de l’avenir

Je m’appelle Igrita et je viens d’Albanie. En janvier 2016, je suis partie pour l’Allemagne avec mon mari et mes 3 filles. Ce que nous voulions ? Une meilleure vie ! À vrai dire, tout s’est bien passé : mon mari a trouvé du travail comme soudeur, moi comme agent d’entretien et les enfants allaient à l’école. Elles y ont très vite appris l’allemand. Cependant, notre culture, notre famille et nos amis en Albanie nous manquaient. C’est pourquoi nous sommes rentrés en janvier 2017.

Plus d'informations >
Nigeria

Mon entreprise, mon avenir

My name is Jerry and I come from Nigeria. A scholarship enabled me to study engineering in the UK for a year in 2014. After that it became clear to me: I wanted to return to Nigeria and utilise my knowledge in my homeland.

Plus d'informations >
Serbie

De la sécurité et une famille

Je m’appelle Safet et je viens de Serbie. Après avoir longtemps travaillé dans mon pays d’origine comme maçon et peintre sans formation, j’ai tenté ma chance en Allemagne. Mais ce fut difficile d’y trouver un travail. J’ai donc pensé à retourner en Serbie. Ensuite, la décision fut prise à ma place. J’ai été expulsé par les autorités allemandes.

Plus d'informations >
Serbie

De nouvelles opportunités en créant sa propre entreprise

Je m’appelle Saša. Je suis né dans la ville serbe de Kruševac où je suis retourné après quelques années passées en Allemagne. Entre-temps, j’ai en effet pu créer ma propre entreprise en Serbie – ce dont j’avais toujours rêvé. Cependant, on m’y a aidé. Voici mon histoire.

Plus d'informations >
Irak

La satisfaction au menu

Je m’appelle Bilal. Après la crise financière, j’ai quitté l’Irak en 2015 et je suis parti en Allemagne. Je voulais y trouver une meilleure vie. Après 12 jours de voyage sans véritable repas ni hébergement, je suis arrivé en Allemagne. J’espérais que mes problèmes prendraient fin là-bas.

Plus d'informations >
Albanie

«Le DIMAK est désormais une marque reconnue»

La franchise et la crédibilité ont permis au centre d’information DIMAK d’établir une véritable confiance au cours des dernières années. Cela porte désormais ses fruits. Les conseillères Halisa Duka et Dorisa Lala racontent leur travail pendant la crise du coronavirus.

Plus d'informations >
Nigeria

Des masques pour sa propre subsistance – et contre la pandémie

À l’origine, Cynthia voulait ouvrir sa propre boutique de mode au Nigeria, mais la pandémie de la Covid-19 a sévi. Désormais, Cynthia fabrique des masques faciaux : Cette commande publique lui offre un peu de sécurité, même pendant la crise.

Plus d'informations >
Allemagne

L’intégration au travail se poursuit, mais différemment

Les formations ne sont pas possibles, les départs non plus – et la pression augmente sur les marchés du travail des pays d’origine : le projet Newplacement International s’est adapté à la crise du coronavirus. Quatre questions et réponses.

Plus d'informations >
Ghana

La confiance se forge aussi virtuellement

Ernestina Adu du Centre ghanéo-allemand d’information pour l’Emploi, la Migration et la Réintégration (GGC) nous parle de son travail en cette période de pandémie du coronavirus.

Plus d'informations >
Allemagne

Nous connectons encore plus les personnes

Comment l’accompagnement à la création d’entreprise de StartHope@Home fonctionne pendant la pandémie du coronavirus.

Plus d'informations >
Maroc

Mon atelier de couture au Maroc

Je m’appelle Said et j’ai grandi dans la région de Fès au Maroc. J’y ai appris la couture. Comme j’avais le sentiment que mes chances seraient meilleures ailleurs, en 2015, je suis parti pour la Turquie avant de rejoindre la Grèce. Je suis ensuite arrivé en Allemagne. J’avais alors 30 ans et j’espérais trouver des opportunités professionnelles en Allemagne.

Plus d'informations >
Maroc

Les cosmétiques naturels du Maroc

Je m’appelle Yassine et je viens du Maroc. J’ai étudié les sciences islamiques à Fès mais je n’ai pas réussi à trouver du travail après mes études. Ensuite, j’ai eu la chance de suivre une formation du projet « Promotion de l’emploi des jeunes en milieu rural » (PEJ).

Plus d'informations >
Tunisie

Du miel pour la Tunisie

Bonjour, je m’appelle Khaled. Je viens de Tunisie et j’ai 34 ans. Ma famille possède un magasin de fruits et légumes dans lequel j’ai travaillé pendant longtemps. Cela a toujours été mon grand rêve de vivre en Europe. En 2008, lorsque j’avais 24 ans, je me suis mis en route. J’ai tout d’abord été en Italie pendant un an. Ensuite, je suis parti en Allemagne en passant par la France et la Belgique.

Plus d'informations >